Sélectionner une page

Oui le tour de France doit faire des efforts en matière de développement durable et de RSE et il en fait déjà. Mais il n’ira pas plus loin si on ne s’y met pas tous. Les villes d’accueil en premier. Pour postuler les villes doivent accepter un cahier des charges. Il serait intéressant de savoir s’il contient des clauses environnementales et lesquelles (un peu plus que nettoyer après la course et offrir un bouquet de fleurs issues de l’agriculture raisonnée façonné par des personnes en parcours d’insertion par exemple). Et s’il n’y en a pas (ou pas assez) les renforcer.

Messiers, mesdames les maires, il serait sans doute beaucoup plus pédagogique et efficace de montre l’exemple en organisant l’accueil tel que vous le souhaitez plutôt que de montrer l’exemple du refus. Et vous expérimenteriez des solutions que nous aurions plaisir à mettre en oeuvre ensuite

Lire l’article de LIbération