Sélectionner une page

Une illustration de l’intérêt à s’intéresser à la situation des piétons en ville pour promouvoir la randonnée : le colloque d’Hasparen

« La #marche un phénomène sous-estimé et sous déclaré ». C’est le constat qui ressort régulièrement ces derniers mois de nombreux travaux conduits autour des problématiques des #mobilitésactives. Car on ne peut penser l’aménagement de la ville autour du vélo sans prendre en compte la situation des #piétons.

Ce constat de notre ignorance relative de ce que représentent les marcheurs en matière de mobilités actives et de la propension des marcheurs à minorer le nombre de fois où ils marchent et la durée de leurs déplacements a constitué le fil conducteur d’un colloque qui s’est tenu en septembre à #Hasparen au Pays Basque. #Ruedel‘Avenir (#Placeauxpiétons) y était et en rend compte sur son site.

Les présentations qui ont été présentées à cette occasion sont de grande qualité. On y trouve des exemples de démarches et des informations statistiques sur la marche qu’on ne trouve pas facilement . Ces documents sont intéressants à consulter sur le site de Rue de l’avenir et sur celui l’agence d’urbanisme atlantique et pyrénéens #AUDAP

Avec Rue de l’avenir et 60 millions de piétons la fédération de la randonnée s’engage pour apporter sa contribution aux politiques de mobilités actives et de la marche. On ne l’attend pas forcément sur ce terrain. A la lecture des présentations du colloque on réalise tout ce que s’impliquer à ce niveau peut apporter de positif aux activités de la fédération, clubs et comités. L’article sur le site de rue de l’avenir Celui de l’AUDAP