Sélectionner une page

Incompréhensible !

Au moment où le sport souffre et qu’il doit se préparer à une année quasiment sans compétition, non seulement il est considéré moins que la culture mais on lui retire un moyen de mieux contribuer à une politique santé par le sport.

Alors que l’on sait de manière certaine que le sport évite les troubles musculo squelettiques, permet de lutter contre le stress, augmente l’engagement des salariés il est nécessaire de ne pas considérer les dépenses effectuées par les entreprises pour financer ces activités comme des avantages en nature. En finançant ces dépenses les entreprises participent à une politique de santé publique. Cette participation doit être reconnue en sortant ces dépenses du calcul de l’impôt.

C’est ce qui avait été fait. Et maintenant le gouvernement revient sur cette disposition au moment du vote du budget.

Le Fédération Française de Sport en Entreprises se tient à la disposition du gouvernement pour améliorer l’amendement déposé par le gouvernement. Lire le communiqué de presse